Adversaire

Anna Rispoli est artiste, elle mène des travaux plastiques et performatifs sur les problématiques de biens communs, d’urbanisme, d’identité collective et d’engagement citoyen. Ses projets se conçoivent à partir d’observations de terrain et tout particulièrement de zones de conflits urbains dont elle rencontre les populations pour se nourrir de leurs vécus et de leurs histoires. Ces rencontres ne vont pas de soi, elles impliquent une réflexion sur les modalités d'approche de l'étrangeté mais aussi, parfois, de fréquentation de l'adversité. Comment parle-t-on avec ce que l'on a identifié comme la langue de l'ennemi ? Comment dépasser la frontière entre des positions apparemment adverses, non pour les réconcilier dans le mythe fantasmé de la communauté consensuelle, mais pour enrichir nos modes d'appréhension de l'adversité et nos modalités d'interaction conflictuelles qui, il faut s'en souvenir, sont à la base de toute démocratie. Anna Rispoli invente un dispositif permettant de rendre ces questions, souvent refoulées par nos sociétés contemporaines, expérimentables par chacune et chacun.